changement de cap

"The most remarkable feature of this historical moment on Earth is not that we are on the way to destroying the world — we've actually been on the way for quite a while. It is that we are beginning to wake up, as from a millennia-long sleep, to a whole new relationship to our world, to ourselves and each other." - Joanna Macy

Le « Changement de Cap » est le terme employé dans le mouvement d’écologie profonde pour décrire la transition entre la société de croissance industrielle et une société qui soutienne la vie.

Il est constitué de la multitude d’actions, d’initiatives qui, dans le monde entier, cherchent à freiner les destructions du vivant et à construire des alternatives dans nos modes de vie, de faire et de penser.

Paul Hawken, dans son livre Blessed unrest, présente cette révolution silencieuse comme le réveil du système immunitaire de la Terre.

 

« Choisir la vie à ce moment de l’histoire de la planète est une vaste aventure. Comme des gens de tous les pays engagés dans de nouvelles démarches le découvrent, cette aventure demande plus de courage et de solidarité qu’aucune campagne militaire. Qu’il s’agisse de lycéens qui restaurent des cours d’eau pour faciliter la reproduction des saumons, de voisins qui créent des jardins collectifs sur des terrains vagues en milieu urbain, ou encore de militants qui protègent  la forêt en restant dans les arbres pour en retarder l’abattement, en passant par des ingénieurs apportant leur compétences dans le développement d’énergies renouvelables, d’innombrables groupes s’organisent, apprennent, agissent.

Cette activité humaine aux multiples facettes qui œuvre pour la vie ne fait peut-être pas la une de nos journaux ou des informations télévisées, mais elle aura pour nos descendants plus d’importance que toute autre action. Si un monde vivable doit exister pour ceux qui nous suivront, ce sera parce que nous aurons réussi à opérer la transition entre la Société de croissance industrielle et une société qui soutienne la vie. Quand ils se retourneront sur ce moment historique, ils verront, peut-être plus clairement que nous maintenant, à quel point il était révolutionnaire. Peut-être l’appelleront-ils l’époque du Changement de Cap. »

Joanna Macy – Ecopsychologie pratique et rituels pour la Terre – p.23

 

En Europe, le Changement de Cap s’exprime en particulier au travers du Mouvement des Villes et Quartiers en Transition, parti de la petite ville de Totnes en Angleterre en 2006 et initié par Rob Hopkins.

Le travail qui relie est utilisé dans les initiatives de transition pour renforcer la dynamique collective, en nourrissant le sens des actions entreprises. Car la transition vers une société qui soutienne la vie implique aussi d'ouvrir nos coeurs et nos consciences à ces perspectives de changement.

Joanna Macy distingue trois dimensions interdépendantes dans lesquelles le Changement de Cap est à l’œuvre.

  1. Les actions de résistance pour freiner la destruction, gagner du temps et défendre la vie
  2. L’analyse des causes structurelles de notre mal-développement et la construction d’alternatives soutenables
  3. Le changement de conscience nécessaire pour nous soutenir dans ce changement de cap.

En vidéo

Joanna Macy nous parle du Changement de Cap: Vidéo 5 min Joanna sur Great Turning

See video

en savoir plus sur le Changement de Cap:

  • L'économiste David Korten, dans son livre "The Great Turning", décrit le basculement du modèle impérialiste basé sur les inégalités outrancières entre riches et pauvres, vers une communauté de terriens fondée sur l'égamité et la collaboration.
     
  • Chris Johnstone, spécialiste en psychologie de la résilience et du changement positif, facilitateur et formateur de travail qui relie au Royaume-Uni, y consacre son site: The Great Turning Times